#TransfoNum #PME : retour sur la conférence #CroissanceConnectée du CNnum

#TransfoNum #PME : retour sur la conférence #CroissanceConnectée du CNnum

#TransfoNum #PME : retour sur la conférence #CroissanceConnectée du CNnum

Commentaires fermés sur #TransfoNum #PME : retour sur la conférence #CroissanceConnectée du CNnum

Le 12 avril 2017, le Conseil National du Numérique (CNnum) réunissait à Bercy les parties prenantes qui ont participé à co-construire le plan de croissance connectée des PME.

Animée par Guy Mamou-Mani, Vice-Président du CNNum et labellisée #JamaisSansElles, la conférence a marqué l’aboutissement de longs mois de travail sur le sujet de la Transformation Numérique, à l’heure de la campagne présidentielle.

Après une participation active aux tables rondes organisée en 2016, l’équipe Digitaly était présente aux côtés des experts nationaux de l’accompagnement à la transformation numérique des PME.

Ce que nous en avons retenu :

Le travail mené par le Conseil National du Numérique sur le Plan de Croissance Connectée des TPE/PME, au delà de la priorité que le sujet représente pour l’économie française, a été l’occasion d’une expérimentation à grande échelle de la méthode de co-construction avec les parties prenantes.

Pour définir le plan d’actions en faveur de cette transformation numérique des PME, des entretiens approfondis ont été effectués avec des entreprises, des auditions et des échanges avec des experts ont été réalisés, un Benchmark de 14 Pays a été compilé. Ainsi un diagnostic étayé a pu être défini et rédigé.

 

Transformation Numérique des PME : un manque d’emphase de la part des politiques publiques

Ce diagnostic a mis en exergue l’absence d’une politique publique d’envergure et le manque d’investissement public sur la transformation numérique des PME françaises.

Par la suite, plus d’une centaine d’acteurs (administration centrale, acteurs territoriaux, partenaires in- stitutionnels et économique des PME) se sont impliqués dans la construction collective de recommandations opérationnelles et prioritaires pour une véritable transformation systémique de ces 3,6 millions d’entreprises.

 

Et pourtant, une question centrale pour notre économie…

Car aujourd’hui, encore 10% des PME ne sont pas présentes sur internet et très peu se sont lancées dans la définition d’une réelle stratégie digitale de leur activité (36%). Présence en ligne, e-commerce, e-export ou marketing local : les entreprises françaises prennent un retard inquiétant. La question est centrale pour créer les conditions d’une croissance durable pour nos entreprises et les emplois qu’elles génèrent. Car pour les plus avancées dans leur transformation numérique, elles affichent une croissance 6 fois plus élevée que celles qui sont en retard.

 

Comment digitaliser rapidement nos TPE/PME ?

D’abord en accompagnant les entreprises par des actions de sensibilisation, de formations et en leur donnant les premières impulsions qui leur permettront de se lancer : témoignages des pairs, labels, dispositifs d’ambassadeurs, programmes de formation et soutiens financiers au développement digital, au national et à l’international.

C’est bien là un sujet politique pour l’avenir de notre pays, car le paysage de nos entreprises est composé à 90% de TPE/PME.

Pourtant, en matière de transition numérique, les petites et moyennes entreprises sont les grandes oubliées des pouvoirs publics. En France, les politiques publiques ont toujours ciblé soit les grands groupes, que ce soit le crédit d’impôt pour la compétitivité ou le crédit d’impôt recherche, soit, plus récemment, les start-up.

 

« Il n’y aura une transformation numérique que si nous arrivons à l’accompagner. Cela passe par un effort massif de formation, qui doit être impulsé par les politiques publiques » souligne Guy Mamou Mani, Vice-Président CNnum.

 

Les pistes prioritaires du Plan Croissance Connectée des PME

Créer un label à l’image de la French Tech, moderniser le réseau en s’appuyant sur les experts-comptables qui sont en lien quotidien avec les dirigeants des PME, créer une plate-forme de ressources sur Internet, financer des sites Web via un chèque numérique déjà développé par de nombreuses régions. Ces premières propositions s’accompagnent de recommandations des acteurs du numérique réunis au sein du Conseil National du Numérique, à retrouver ici :

https://www.facebook.com/cnnumerique.fr/videos/1345696468829613/

Des acteurs se mobilisent en région

Nombre de bonnes pratiques existent sur le terrain, à l’instar des programmes menés par les Régions Centre Val de Loire, et Grand Est qui ont été présentées durant la conférence. Preuve qu’avec une volonté politique et une implication de tous les acteurs, privés et publics, les solutions font leur preuve. La Loi Nôtre a donné aux régions de nouvelles compétences économiques.

 

Quelques bonnes pratiques :

Focus sur la Région Val de Loire

  • Etats généraux participatifs de l’économie numérique,

  • Création d’agences régionales du développement économique,

  • Salon régional du numérique,

  • Accompagnement et soutien financier des startup week-end,

  • Création d’un fonds d’investissement French Tech – Loire Vallée Invest,

  • Soutien à la médiation numérique,

  • Soutien aux formations Grandes Ecoles du Numérique,

  • Déclinaison locale du CNnum

  • Réflexion sur un chèque numérique en faveur des entreprises

Focus sur la Région Grand Est 

  • Plan d’envergure sur le Haut Débit : 1,3 Milliards d’investissement

  • Création d’un grand schéma directeur pour l’économie régionale

  • Appel à manifestation d’intérêt pour associer l’économie traditionnelle et l’économie numérique

  • Digitalisation des process à l’échelle de la région avec un label Grand Est Digital : prestations sur catalogue fournies après appel d’offres

  • E-ambassadeurs qui seront labellisés par les régions pour offrir une compétence spécifique dans le numérique. Ils seront en charge de créer des clubs d’entreprises pour animer les grands sujets de la transformation numérique

  • Objectif d’embaucher un CDO régional pour sensibiliser l’ensemble des élus à l’imprégnation du digital dans les organisations publiques

  • Plan Industrie du futur alliant industrie, artisanat, secteur agricole avec une communauté des leaders, des outils de financement, une ingénieurie spécifique.

  • Réflexion autour de l’IOT, du Big Data, de la Cybersécurité dans tous les grands projets de la Région

  • Objectif de créer un institut des métiers de demain pour préparer les collectivités aux métiers de demain

  • 11 organisations labellisées Grandes Ecoles du Numérique

Clôture des travaux par Christophe Sirugue, Secrétaire d’état à l’industrie, au numérique et à l’innovation

En conclusion de cette matinée de conférence, Christophe Sirugue a rappelé combien il reste aujourd’hui nécessaire pour notre pays de mettre en place une culture numérique, qui passe par des actions fortes comme celles menées autour de l’Industrie du Futur.

Il souligne l’importance d’adopter une vision diffusante du numérique pour notre économie, sans débat politicien.

« Un écosystème dynamique poussera à l’export et à l’internationalisation dans une démarche d’ouverture, de richesse des expériences, et ce grâce au numérique. La transformation des PME, ce n’est pas un objet politicien. Sur cet enjeu, il n’y a pas de divergence politique ».

Christophe Sirugue, Secrétaire d’état à l’industrie, au numérique et à l’innovation

Pour aller plus loin : http://up.cnnumerique.fr/WEB_CNNum_2016_Croissance%20connecte&%23769%3Be_Feuille%20de%20route.pdf

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 A propos

Digitaly est une startup sociale qui accompagne les entreprises dans la transformation de leurs organisations. Digitaly intègre la mixité et le digital comme facteurs d’innovation sociale et de performance.

Back to Top