Leadership Féminin et négociation : au secours, je déteste (me) vendre !

Leadership Féminin et négociation : au secours, je déteste (me) vendre !

Leadership Féminin et négociation : au secours, je déteste (me) vendre !

Commentaires fermés sur Leadership Féminin et négociation : au secours, je déteste (me) vendre !

Osez parler d’argent et de salaire en France et vous aurez instauré un vrai malaise dans votre entourage… Essayez pour voir.

Alors lorsque vous êtes une femme…

Il faut l’avouer, le rapport à l’argent est ambigüe et complexe dans notre hexagone.

Et pour ne rien faciliter, les stéréotypes de genre sont toujours bien présents. Les femmes restent placées dans un rôle social d’attention et de soin à l’autre, de dévouement et d’empathie. Quitte à faire passer ses intérêts après ceux de son entourage proche. Or, le don de soi-même se doit d’être désintéressé et totalement libre !

Déjà toutes petites, les filles ne demandent pas. Elles lèvent moins la main en classe et même quand il s’agit d’argent de poche, elles perçoivent moins que leurs homologues masculins.

Et cette différence ne faiblit pas dans le monde du travail.

Qui n’a pas participé à une réunion où les voix masculines se faisaient davantage entendre que celles des femmes ?

Les femmes et les hommes ne se comportent pas de la même manière face à la négociation et à la vente. Ce qui explique en partie la différence notable de rémunération selon les genres.  Et aussi une évolution de carrière moins évidente pour les femmes que pour les hommes. Une étude de la Harvard Business Review montre par exemple que les femmes sont 11% moins susceptibles de négocier leur rémunération que les hommes.

Et bien souvent, les femmes n’obtiennent pas toujours ce qu’elles veulent, ou ce qu’elles pensent mériter, tout simplement parce qu’elle n’osent pas demander.

Elles n’osent pas SE vendre.

 

Les femmes et leur rapport à l’argent : une relation complexe

Le rapport des femmes à l’argent est complexe. Il génère des tensions et des appréhensions qu’on retrouve notamment dans la négociation salariale. Ces tensions, les hommes les acceptent plus facilement que les femmes qui cherchent plutôt à les éviter.

Quand elles parlent d’argent, les femmes se placent dans le rôle de la petite fille qui demande quelque chose.

« Heu au fait, vous savez, nous avions parlé de ma révision salariale il y a deux ans, vous pensez pouvoir faire quelque chose cette année ? ».

Les hommes, dès l’enfance, ont appris plus naturellement à se battre pour gagner. L’esprit de conquête leur est plus familier !

L’une des clés du leadership féminin réside donc dans la capacité à se sentir plus à l’aise avec la négociation, qu’il soit question de salaire, de prendre sa place dans une organisation ou d’évolution professionnelle.

Et pour bien gérer la négociation, il faut d’abord être au clair avec son rapport personnel à l’argent.

Rappelons-le, «l’argent est neutre. Ni bien, ni mal».

L’argent, c’est avant tout un moyen de réaliser des projets, un moyen de faire. Celles et ceux qui considèrent l’argent comme une liberté et une sécurité et non comme une fin en soi, auront plus de facilité à négocier et donc à en gagner.

 

Prendre conscience de sa valeur

Que vous soyez entrepreneure, indépendante ou salariée, il est important de connaître votre valeur pour négocier votre salaire ou fixer le tarif de vos prestations.

La valeur que l’on se donne est primordiale et il est important de travailler sur cette notion pour apprendre à mieux vous vendre. C’est aussi important d’être capable d’estimer la valeur du travail que vous effectuez. Chiffrer votre valeur ajoutée, au travers de données vérifiables et précises, vous permet de faire une estimation de la valeur « économique » (et donc négociable) liée à votre rôle dans une organisation.

De nombreuses femmes estiment par ailleurs que ce n’est pas dans leurs « valeurs » de chercher à gagner plus d’argent. Elles disent privilégier l’intérêt du travail, comme si le couple « intérêt du travail » et « argent » était incompatible…

La valeur d’estime de soi, en tant qu’être désintéressé et empathique, n’est pas celle qui entre en compte dans la définition d’une valeur économique d’un travail ou d’un service donné. Les femmes ont tendance, parce qu’elles ont ce rapport à l’autre et cette volonté de cohérence avec leurs valeurs « personnelles », à ne pas dissocier ces deux notions.

Apprendre à travailler indépendamment sur les techniques pour bien négocier, pour établir une relation équilibrée dans l’argumentation permet de mettre l’accent sur cette valeur « économique ». Valeur qu’il est important de maîtriser, tout en préservant ses valeurs humaines.

Car être en accord avec soi-même, c’est une notion primordiale pour les femmes, y compris dans l’environnement professionnel.

 

Résoudre l’équation entre vos valeurs personnelles et l’art de la négociation 

Vous occupez un poste à responsabilité et vous manquez de confiance en vous quand il s’agit de parler de votre rémunération ou de prétendre à une promotion ?

Vous êtes consultante ou une indépendante et la négociation n’est pas une démarche sereine dans votre quotidien professionnel ?

Vous manquez de clés et de techniques pour définir votre posture de femme leader, oser demander et vous affirmer ?

 

En savoir plus sur les techniques pour mieux se vendre

Rejoignez-nous pour le premier atelier du cycle MasterClass Leadership au Féminin consacré à la négociation.

Au secours, je déteste (me) vendre : 24 mars 2017 – CCO Nantes

Inscription : cliquez ici.

Eligible à la formation professionnelle.

Auteures :

Carole Le Gall & Sandrine Charpentier

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 A propos

Digitaly est une startup sociale qui accompagne les entreprises dans la transformation de leurs organisations. Digitaly intègre la mixité et le digital comme facteurs d’innovation sociale et de performance.

Back to Top