Digital Change : transformation numérique en région ouest

Digital Change : transformation numérique en région ouest

Digital Change : transformation numérique en région ouest

Commentaires fermés sur Digital Change : transformation numérique en région ouest

Au delà des startup qui tirent le secteur numérique vers l’innovation et l’économie de demain, les PME, ETI et grandes entreprises en région ont aussi un rôle majeur à jouer dans l’économie numérique.

L’entreprise numérique, c’était le thème de cette première édition du forum Digital Change qui s’est tenu à Nantes (La Fleuryale – Carquefou) organisé par le réseau ADN’Ouest en partenariat avec la Lettre API.

Sur une demi-journée, l’événement a réuni quelques 800 participants, experts du numérique mais aussi dirigeants de groupes privés et publics venus écouter les témoignages d’entreprises de la région qui ont déjà pris le virage du digital.

Ateliers experts, speedmeetings pour échanger sur des problématiques concrètes de dirigeants, village de l’innovation, remise de trophées à des entreprises engagées dans leur transformation… et en fil rouge de cette journée, l’accélération exponentielle de l’innovation qui implique que les entreprises s’adaptent aux nouveaux usages et aux nouvelles attentes de leurs clients.

Les grands leviers de la transformation digitale ont été abordés avec l’aide d’intervenants tous engagés dans l’innovation par le numérique :

  • Nouveaux business modèles avec Paul-Henri Dubreuil, Pr »sident du Directoire du groupe Dubreuil
  • E-relation client avec Renaud Montain, directeur marketing du groupe Eram
  • Big data avec Jean-Christophe Louvet, directeur général du groupe Luc Durand et Pierre Leroy, Co-fondateur d’Energie Perspective
  • E-santé avec Yannick Michel, DOSI du groupe Confluent
  • Open Innovation avec Daniel Gergès, directeur de l’accélérateur Silicon B du groupe Beaumanoir
  • Communication digitale avec Vincent Pastori, Directeur marketing de Sogal,
  • RH 2.0 avec Fanny Vaché, DSI d’IMA Technologies
  • Realité virtuelle avec David Durand, Gérant d’Arti-Bain énergie

L’entreprise numérique de plus en plus ouverte sur son écosystème

Open innovation startupA l’occasion de ce grand rendez-vous B to B sur la transition numérique, Sandrine Charpentier, fondatrice de Digitaly et directrice 1Kubator Nantes, intervenait sur le thème de l’open innovation aux côtés de Daniel Gergès, directeur de l’accélérateur Silicon B du groupe Beaumanoir (Bonobo, Cache-Cache, Bréal, etc.).

Cet accélérateur créé par le groupe vise à accompagner des start-up dans l’univers du commerce connecté et à « explorer de nouvelles formes de commerce et mieux comprendre les nouveaux besoins des consommateurs« , explique Daniel Gergès. Beaumanoir ne les finance pas directement mais leur donne accès à ses différentes marques et à ses savoir-faire métiers pour un accès plus rapide au marché.

L’open innovation est effet une réponse pour les grands groupes qui cherchent à gagner en agilité et à s’ouvrir à leur écosystème pour innover plus rapidement et mieux répondre aux attentes de leurs consommateurs.

Cette association entre des startup qui veulent apporter de l’innovation rapidement sur les marché et les grands groupes qui veulent gagner en rapidité pour tester de nouvelles offres est une démarche que l’on voit se développer.

La France est le premier pays en matière de collaboration entre startup et grands groupes. Ainsi, 60% des licornes ont 1 groupe industriel parmi leurs actionnaires et 67% des 500 plus grandes entreprises sont engagées dans l’open innovation.

Collaborer avec les startup, une réponse dans un monde en accélération exponentielle 

Outre le fait de bénéficier d’un réseau, de soutien quotidien et d’un cadre de travail offert par les grands groupes, les avantages pour les startup sont surtout d’accéder plus rapidement à un marché captif, sur le quel elles vont pouvoir tester leur service et recueillir les feedback nécessaires à leur développement rapide.

Une collaboration avec un groupe de renom, c’est aussi pour les créateurs/créatrices de startup un réel gage de confiance pour les investisseurs futurs.

Les entreprises qui se lancent dans une démarche d’open innovation via un programme d’accélération de startup ont aussi beaucoup à y gagner, notamment en matière d’agilité, d’innovation, en s’imprégnant de la dynamique des startup.

Pourtant, les tentatives de collaboration entre startup et grands groupes n’offrent pas toujours les résultats attendus. Car détecter et accompagner des startup ne s’improvise pas. S’appuyer sur des partenaires ou des dispositifs existants de sélection de startup ou bien créer des fonds d’investissement dédiés au soutien des startup sont des pistes que les grandes entreprises envisagent pour mieux s’adapter à cette collaboration avec les jeunes pousses innovantes.

La France bénéficie de 228 incubateurs de startups et de 49 accélérateurs, afin d’accélérer le développement des jeunes pépites hexagonales. Autant de partenaires de l’innovation qui de plus en plus intègrent des collaborations avec les grandes entreprises pour les accompagner dans leur démarche d’open innovation.

Quelle que soit la solution pour laquelle l’entreprise optera, il convient de rappeler que pour que la collaboration avec les startup fonctionne, la culture de l’expérimentation est essentielle.

La startup quant à elle devra être au clair sur sa propre vision de développement, au delà de son partenariat stratégique et ne pas s’engager trop tôt dans une collaboration commerciale avec un groupe qui peut s’avérer risquée si les objectifs de développement et le positionnement marché ne sont déjà bien déterminés.

A lire, le témoignage expert de Jean-Marc Bally, Président d’Aster Capital

 

About the author:

Related Posts

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 A propos

Digitaly est une startup sociale qui accompagne les entreprises dans la transformation de leurs organisations. Digitaly intègre la mixité et le digital comme facteurs d’innovation sociale et de performance.

Nous rendre visite

Back to Top